top of page

Marcel SUILLEROT

Né le 9 juin 1923 à Dijon (21).

Spontanément entré en résistance dès la débâcle en récupérant et en cachant des armes abandonnées, Marcel Suillerot s’engage rapidement dans la lutte organisée au sein du groupe Lucien Dupont. Il effectue des sabotages au dépôt ferroviaire de Dijon-Perrigny, vole des armes et participe activement à la propagande de la Résistance.

Dénoncé, il est arrêté le 6/10/1941 à Chenôve par la police française.

Interné à Dijon du 6/10/1941 au 27/2/1942, puis à Chaumont du 28/2/1942 au 2/10/1942, il connaitra ensuite les camps de Rouillé du 2/10/1942 au 11/1/1943 et de Compiègne du 11/1/1943 au 23/1/1943.

Déporté au camp de Sachsenhausen, il y est enregistré le 25/1/1943 sous le matricule 58337.

Transféré au Kommando de Heinkel, il sera évacué le 21/4/1945 du camp central de Sachsenhausen en raison de l'avancée des armées alliées : ce sera la terrible épreuve des marches de la mort. Survivant de l’enfer, il sera libéré le 4/5/1945 à Zapel.

Marcel SUILLEROT
bottom of page