top of page

Alix LHOTE

Né le 22 juin 1921 à Charmoille (25). Décédé le 7 mai 2007 à Dijon (21).

Alix Lhote adhére aux Jeunesses communistes clandestines à l'école normale de Dijon en octobre 1940. Il mène essentiellement des actions de propagande avant d’entrer dans la clandestinité en 1943 et de s’engager au sein de l’OCM (Organisation civile et militaire). Il participe à des actions de sabotages, transporte des armes et , en tant que membre du Bureau des opérations aériennes du Sud de la Côte-d'Or, il organise plusieurs  parachutages dans la région.

A partir de février 1944, il devient responsable des Jeunesses Communistes et du Front uni de la jeunesse patriotique dans la Marne.  

Il est arrêté le 3 avril 1944 à Epernay. Transféré dans la prison de Dijon puis celle de Besançon, il est à nouveau incarcéré à Dijon le 9 mai. Il subit les interrogatoires et la torture au siège de la Gestapo mais il échappe à l’exécution.

Le 21 août 1944, à quelques jours de la libération de Dijon, il est déporté au camp de Natzweiler-Struthof.

Le 31 août, il est transféré au camp de Schömberg. 

Devant l’avancée des alliés, le camp est évacué en avril 1945. Alix Lhote parvient à s’évader de la colonne de déportés et à rejoindre les troupes de la 2e DB à Waldsee (Wurtemberg) le 23 avril 1945.

Alix LHOTE
bottom of page